Catalogue

Le coeur de la Lorraine. Récit de guerre d'une jeune Mosellane - Marie-Louise Kontzler

Prix: 20,00 €
Frais de port: 3,00 €
Quantité: Voir mon panier

"Vous reparlerai-je aujourd'hui de notre province, de son martyre ? De cette Lorraine, terre sacrée et riche en souvenirs de laquelle l'on peut dire qu'en foulant son sol, à chaque pas l'on touche à l'histoire : aucune parole, aucun texte ne pourront jamais exprimer la profondeur de la leçon de courage que la petite province aura donné à la Mère-Patrie."

Rares sont les témoignages de civils, et plus rares encore ceux de femmes. C'est dire l'originalité des cahiers de Marie-Louise Kontzler. Son récit apporte également un éclairage plus général sur une période de plus de quatre ans au cours de laquelle les Mosellanes et les Mosellans, des Lorrains restés Français en droit international, ont été amenés à partager le destin du " Grand Reich ", les autorités allemandes alliant séduction, menaces et coercition.
Ses cahiers sont un mélange des bruits du monde et de sa propre existence au jour le jour, entrecoupés de quelques poèmes. Que ce soit à la ville et à la campagne, c'est-à-dire à Metz, à Thionville (Diedenhofen) et à Kédange-sur-Canner (Kedingen), dans le canton de Metzervisse - les principaux lieux habités ou fréquentés par l'auteur pendant la guerre -, on trouve dans son récit de nombreux éléments du quotidien. Dans cette Lorraine nouvelle qui a même perdu son nom, la "mise au pas" passe par l'importation de toutes les organisations politiques liées au Parti et par l'enrôlement "conseillé", puis imposé, dans la Wehrmacht et les Waffen SS, et enfin l'incorporation de force.
Grâce au présent ouvrage, nous savons mieux comment des gens "ordinaires" ont subi et analysé ces phénomènes au sens littéral "extraordinaires" que sont : la guerre, une tentative de déracinement national et religieux, l'étouffement de toute une population dans un carcan totalitaire, la pénurie et l'angoisse du lendemain. Dans un monde redevenu incertain après plusieurs décennies de paix, les cahiers de Marie-Louise Kontzler peuvent donc constituer une référence et une source d'espoir.

Née à Kédange-sur-Canner, alors en Lorraine annexée, Marie-Louise Kontzler (1914-1991) parle couramment le platt en plus du français et de l'allemand appris à l'école. Secrétaire de mairie de Grosskedingen (Grand-Kédange) incluant onze villages pendant la Seconde Guerre mondiale, elle se met à rédiger un journal personnel à l'encre et à la plume y rapportant tous les événements qui l'intéressent.


                                         
                                                                                                                    272 pages – broché - format 14,5 x 21,5 cm
                                                                                                                  Préface du professeur Jean-Noël Grandhomme
                                                                                                                              Collection "terre d'entre-deux"
                                                                                                                     
                                                                                                                                ISBN 978-2-37535-012-6